Autobiographie, Contemporain, Parlons bouquins...

La nostalgie heureuse d’Amélie Nothomb

9782226249685-j-copy

En un mot (ou plusieurs)

« Tout ce que l’on aime devient une fiction. » – Amélie Nothomb 

Et alors?

Amélie Nothomb, on ne la presente plus. Tous ses lecteurs se sont mis d’accord, on l’aime ou ne l’aime pas. C’est ainsi. J’ai longtemps fait parti de la deuxième catégorie et puis je me suis bornée à lire ses romans et j’ai finalement franchi la ligne qui me séparait de la première catégorie, ceux qui ne regardent même plus la quatrième de couverture parce qu’ils savent que généralement, on n’en apprend pas plus sur le roman.

Alors en ce qui concerne La nostalgie heureuse, c’est une autobiographie: l’histoire d’Amélie Nothomb en 2012 quand elle se retrouve au Japon dans le cadre d’un reportage télé sur sa vie lorsqu’elle y vivait encore. Elle n’y avait pas remis les pieds depuis tant d’années et va renouer avec son passé: Nishio-san sa nounou, Rinri son presque fiancé de l’époque, son école primaire et le Japon en général. Et là elle s’aperçoit qu’il y a un profond décalage entre ce qu’elle a vécu, ses souvenirs et le présent.

J’ai toujours eu une attirance pour le Japon de par ses différences culturelles avec l’Europe, la discrétion de ses habitants, l’extravagance de sa jeunesse et malgré tout sa rigidité d’antan. Et cette lecture m’a émue: qui n’a jamais fait un détour sur son passé pour réaliser que tant de choses ont changé. Les endroits où l’on avait l’habitude de passer du temps sont maintenant comme étrangers, les odeurs ne sont plus familières et ça nous pince le coeur. Mais c’est aussi ça la vie, les villes comme les personnes évoluent.

Alors ce livre m’a fait voyagé à ses cotés goûtant à la nostalgie ou « natsukashii » pour être correct.

Si je ne devais retenir qu’un passage…

– Natsukashii désigne la nostalgie heureuse, répond-elle, l’instant ou le beau souvenir revient à la mémoire et l’emplit de douceur. Vos traits et votre voix signifiaient votre chagrin, il s’agissait donc de nostalgie triste, qui n’est pas une notion japonaise.

Extrait de La nostalgie heureuse – Amélie Nothomb

1 réflexion au sujet de “La nostalgie heureuse d’Amélie Nothomb”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s