Humouristique, Parlons bouquins...

‘According to YES’ de Dawn French

according-to-yes

En un mot (ou plusieurs)

Manhattan’s wealthy Upper East Side has its own rigid code of behaviour. One strictly adhered to by the Wilder-Bingham family. 

Emotional displays – unacceptable.

Unruly behaviour – definitely not welcome.

Fun – no thanks.

So when Rosie Kitto, an eccentric primary school teacher from England, bounces into this fortress of restraint with a heart as big as the city, the family quickly discovers that she hasn’t read the rule book. 

After a lifetime of saying no, what happens when everyone starts saying…yes?

Et alors?

J’aime les romans contemporains qui sont décalés, où les personnages bousculent les codes: c’est un peu comme vivre par procuration le temps de quelques heures. La vie de Rosie Kitto correspondait parfaitement à cette catégorie.

Donc nous avons ici une jeune femme, quelque peu excentrique qui plaque sa vie en Angleterre pour rejoindre les quartiers huppés de New York et être une nanny le temps que les choses se tassent. Elle arrive chez les Wilder-Bingham, une famille gérée d’une main de fer par Glenn (la grand-mere) et soumise à des codes de conduite très stricts. De suite, on se retrouve dans un immense appartement sombre, froid, bref sans vie. Rosie Kitto avec ses habits hauts en couleurs, son humour espiègle, sa joyeuse philosophie de vie va redonner de l’espoir et de la jeunesse à toute la famille. Parce que Rosie Kitto a decidé qu’il était temps de dire OUI: OUI à la vie, OUI aux opportunités, OUI à tout… et ça va l’amener, elle et les Wilder-Bingham, dans des situations loufoques.

De ce roman, le personage de Rosie Kitto est celui qui me restera gravé en mémoire. Elle est drôle, touchante, rafraîchissante, à la fois grande soeur/protectrice/mère/amie et elle m’a fait penser à une Mary Poppins des temps modernes.

Les autres personnages sont tout aussi intéressants: que ce soit le grand-père, Thomas et ses rêves de jeunesse qu’il voit defiler au fil des jours; la grand-mère, Glenn, une femme si froide qu’elle pourrait nous rappeler les marâtres des contes Disney; ou encore leur fils, Kemble, qui malgré sa quarantaine d’années se cherche encore et essaie tant bien que mal de couper le cordon ombilical avec sa mère. La vie de ces trois là tourne autour des trois fils de Kemble: Teddy, 18 ans et prêt à croquer la vie à pleine dents et les jumeaux, Red et Three, grand amateurs de bêtises en tout genre.

According to Yes est rangé dans la catégorie Humoristique mais je le considérerais plutôt comme un roman Feel Good tant je me sentais légère à chaque fois que je posais le livre. Malgré mes recherches, je ne crois pas qu’il ait été traduit en français mais le style est assez fluide et le vocabulaire utilisé plutôt accessible.

Pour ma part, il me tarde de decouvrir un nouveau roman de Dawn French!

Si je ne devais retenir qu’un passage…

‘The thing is, guys,’ says Kemble {the dad}, gathering his thoughts, ‘you need to be whoever you really are, that’s all. You two may be twins, but you are really different to each other, aren’t you? You’re unique, like Teddy is. So you need to notice all the stuff you’re good at, all the stuff you are…and really be that. You don’t have to be like me, be you. Whatever that may be.’

At this, Teddy {the son} looks across at his grandfather and they have a shared moment when they remember that Thomas {the grandfather} gave his grandson this exact same advice just recently. So, the apple don’t fall too far from the tree after all. How comforting.

Chapter December from According to Yes de Dawn French

‘I could shrink your fear, Glennie {the grandmother}, then you could just come home and be my wife, Kemble’s mother and the boys’ grandma. The real true you. Not the one you try so hard to pretend to be. Christ, it’s gotta be easier to let yourself off that hook. Just for the record, wife, zero fucks are given here about you being perfect, or any of us for that matter. We’ve got it wrong. So what?! Let’s live my darling, whatever best way we can, so long as it’s together, eh? You know, living? It’s all the chaotic, messy stuff you do before dying. Whaddya say?’

Chapter Night from According to Yes de Dawn French

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s