Contemporain, Parlons bouquins..., Thriller/Polar

Holding de Graham Norton

holding

The remote Irish village of Duneen has known little drama; and yet its inhabitants are troubled. Sergeant PJ Collins hasn’t always been this overweight; mother of­ two Brid Riordan hasn’t always been an alcoholic; and elegant Evelyn Ross hasn’t always felt that her life was a total waste.

So when human remains are discovered on an old farm, suspected to be that of Tommy Burke – a former­ love of both Brid and Evelyn – the village’s dark past begins to unravel. As the frustrated PJ struggles to solve a genuine case for the first time in his life, he unearths a community’s worth of anger and resentments, secrets and regret.

Mon avis

Ici tout le monde, je veux dire par là tous ceux qui arpentent les allées des librairies de Cork tous les week-end, en parlait. Il faut dire que l’auteur est connu mais pas pour ses talents d’auteur et encore moins dans le style policier (bien que beaucoup parle de fiction plutôt que de policier). Vu que chacun mettait en avant la popularité locale de l’auteur, je me suis lancée dans cette lecture à mes risques et périls… et j’ai été agréablement surprise.

Holding ou l’investigation de corps retrouvés enterrés des années plus tard dans le sol d’une ferme irlandaise. Les premiers tests révèlent que c’est sûrement le corps de Tommy Burke, un jeune homme qui est, selon certaines sources, parti du jour au lendemain suite à une histoire d’amour triangulaire. Je devrais préciser que tout se passe vers la mi-20ème siècle ou l’église, la famille et le regard d’autrui étaient de la plus haute importance. Deux femmes, Brid Riordan et Evelyn Ross, vont s’affronter pour gagner l’amour de Tommy. Seulement après son départ, la rancoeur reste, les non-dits sont tus et chacun reprend son train-train quotidien jusqu’au jour où le corps est retrouvé. PJ Collins, le sergent du village, va devoir mener la première véritable investigation de sa carrière afin d’identifier le corps et retracer toute l’histoire de A à Z. On pourrait penser que ce serait plutôt facile dans un si petit village où tout le monde se connait et où la vie est paisible. Et pourtant de fil en aiguille, il va découvrir des drames, des mensonges, des histoires d’adultère mais aussi d’amour, le tout loin des regards du voisinage.

L’investigation est plutôt bien menée avec un fil conducteur clair et sans trop de complexité ce qui permet de facilement suivre l’histoire; vu le nombre de personnages, c’est assez appréciable. On ressent vraiment le sentiment d’oppression qu’une communauté où tous se connaissent peut avoir sur les individus et leurs actes. Il y a beaucoup de référence à la religion – et donc à ce qui est bien ou mal, notamment vis-à-vis du couple, de la vie sous le même toit et des enfants – et de l’impact que ça put avoir sur certaines décisions. 

J’ai beaucoup aimé le personnage du sergent qui est un homme assez triste et qui n’a pas une vie très ‘folle’ ou ‘dense’. Disons qu’on a facilement pitié pour lui. En revanche son investigation va l’amener à devoir se surpasser, soit dans le but de faire son travail de sergent, soit pour impressionner l’investigateur de la ‘ville’ (Cork) qu’on lui a mis dans les pattes sûrement parce que tout le monde pensait qu’il n’en serait pas capable. PJ Collins est un homme auquel on s’attache et à la fin, on ne lui veut plus que du bien.

En conclusion, j’ai été agréablement surprise (je n’étais vraiment pas convaincu lors de mon achat) par ce roman bien que j’y ai trouvé quelques longueurs à certains moments. Les personnages sont atypiques, limite une équipe de bras cassés, mais ça fait aussi le charme de l’histoire. Ce n’est pas un polar où chaque minute qui passe est une question de vie ou de mort; ici, on est plus dans le développement d’une enquête policière et savoir différencier le vrai du faux. Donc ça a manqué un peu de rythme et de rebondissements à mon goût pour dire que c’était une super lecture.

Si je ne devais retenir qu’un passage…

Two people lying in the dark full of love but both thinking they had failed the other. Some marriages combust, others die, and some just lie down like a wounded animal, defeated.

Extrait de Holding de Graham Norton

Découvrons Graham Norton

  • Graham Norton a commencé comme animateur radio avant de présenter des petits shows sur des chaines anglaises.
  • Une fois très connu, il a eu son propre talk show The Graham Norton Show, axé plutôt comédie.
  • Il a écrit deux mémoires et Holding était son premier roman fiction.

 

 

 

1 thought on “Holding de Graham Norton”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s