Parlons bouquins..., Thriller/Polar

Broken Harbour {VF: La maison des absents} de Tana French

IMG_0213

Broken Harbour, un lotissement fantôme à quelques encablures de Dublin ; un chantier laissé à l’abandon, où de braves gens ont englouti leurs économies avant que les promoteurs et les banques fassent faillite.
Autrefois, cette petite ville accueillait l’été les ouvriers dublinois, quand quelques jours au bord de la mer d’Irlande dans une caravane de location suffisaient à faire d’eux des princes. Depuis, le désespoir a grignoté l’air et contaminé les esprits. Dans une maison sur le rivage, Patrick Spain et ses enfants sont morts, sa femme Jenny a été grièvement blessée.
Or, l’enquête policière n’aboutit pas à une conclusion simple. Si la maison est immaculée, les murs sont percés de trous, on y a dissimulé des caméras partout. La scène du crime ne raconte pas qu’un fait divers tragique. Il y avait bien un mystère, chez les Spain…

Mon avis

Durant la pause déjeuner, je découvre qu’une de mes collègues est elle aussi une grande lectrice. Il ne nous fallut pas plus de deux minutes pour se promettre Croix de bois, Croix de fer, de s’échanger quelques livres que nous avions aimés. Alors que je lui prêtais Holding de Graham Norton, elle de son côté me prêta Broken Harbour de Tana French. Autant je peux lire toute une journée ou encore commencer un nouveau livre une fois la dernière page du précédent terminé, autant les pavés me donnent une folle envie de fuir. C’est quelque chose que je ne contrôle pas, c’est juste comme ça. Donc il m’a fallu pas mal de débats ‘internes’ avant de me jeter à l’eau.

Broken Harbour est un policier fiction certes mais avec des bases bien réelles. Vous avez sûrement entendu parler du Tigre celtique, cette période ou l’Irlande était au top du top avec une croissance économique défiant la majorité des pays européens (je ne ferai pas de politique sur comment ils ont réussi ça) etc. Après la grande famine et les difficultés d’apres-guerre, le Tigre Celtique est arrivé au bon moment et a ramolli la mémoire du passé chez certains. Bref le pays est parti dans une tornade consommatrice sans limite ou tout s’achetait à crédit, ou l’on voulait toujours plus, toujours mieux, encore et encore. Sauf que la récession montra le bout de son nez et le grand plongeon fut sans bouteille d’oxygène pour la majorité. C’est comme ça que l’on se retrouve avec des endroits comme Broken Harbour, genre Wisteria Lane de Desperate Housewives sur plan et qui au final sont de vrais dortoirs sans vie. Dans l’une des maisons, un couple et ses deux jeunes enfants vont être attaqués, ne laissant survivre que la femme Jenny.

L’enquête va être dirigée par Mike Kennedy, un vieux de la vieille un peu solitaire mais qui connaît son boulot sur le bout des doigts et Richie Curran, un petit nouveau à l’essai. C’est l’enquête à résoudre pour recevoir les louanges du service et Kennedy compte bien réussir. Ca va aussi être l’occasion pour lui de montrer les ficelles à Richie et contre toute attente, ils vont faire une bonne équipe tous les deux. Du point de vue de l’enquête, tout est plus compliqué qu’il n’y paraissait et même quand ils ont un aveu, rien ne colle avec ce qui s’est passé. Peu importe, ils vont continuer à chercher la vérité, quitte à ne pas toujours suivre les règles.

L’enquête en elle-même est pleine de rebondissements, du début à la fin, on se demande qui est le coupable et même quand le meurtre est avoue, on sait bien qu’il y a autre chose, comme un puzzle ou certaines pièces rentrent mais on a ce ‘feeling’, ce petit quelque chose qui nous dit que c’est pas ça.

Mais Broken Harbour est bien plus que le récit d’une enquête policière; c’est aussi celui de deux hommes opposes qui vont travailler ensemble et qui peu à peu vont se découvrir et devenir partenaires. Deux personnalités diamétralement opposées, des origines différentes, des vies singulières qui ont façonnées ceux qu’ils sont devenus aujourd’hui: des détectives avec des failles, des humains.

Le récit est narré par le détective Kennedy ce qui nous immerge immédiatement dans sa peau avec ses croyances, ses certitudes, son cynisme, son caractère mais aussi ses doutes et ses propres démons. Le duo Kennedy/Curran marche à merveille: là ou le premier est en difficulté avec l’affectif, le deuxième prend naturellement le relais. On est témoin d’une transmission de savoir entre l’ancien et le junior. Des deux, j’ai eu une préférence pour Kennedy, un personnage qu’on pense imbu de sa personne au début et qu’on va découvrir au fur et a mesure pour s’apercevoir que sa vie a été bien compliquée et que ses certitudes de façade sont comme un mur de protection.

Tana French m’a littéralement emportée avec elle dans son récit. Elle a certes insisté sur le dénouement de l’enquête mais a aussi beaucoup appuyé sur les traits psychologiques des personnages en décrivant leur environnement, leur passé, leurs intéractions, leur langage afin de nous impliquer le plus possible. Et ne pensez pas que ça implique des déscriptions ennuyeuses à rallonge; au contraire on ne s’en aperçoit même pas.
En conclusion, j’ai été conquise par Broken Harbour et si vous avez l’occasion, je le recommande aux fans de policiers.

 Si je ne devais retenir qu’un passage…

‘Why don’t you want kids?’ [Kennedy’s sister]
‘Some people don’t. it doesn’t make me a freak.’ [Kennedy]
‘I didn’t call you a freak. Did I call you a freak? I just asked why.’
I said, ‘I don’t believe in Murder Ds having kids. They turn you soft: you can’t take the heat any more, and you end up making a bollix of the job and probably the kids too. You can’t have both. I’ll take the job.’

 Découvrons Tana French 

  • Tana French a fait ses débuts en 2007 avec In the Woods {La mort dans les bois} qui a reçu un superbe accueil par les critiques internationales.
  • Elle a étudie au Trinity College de Dublin et avait une passion pour le théâtre.
  • Elle a vécu dans plusieurs pays étant enfant: Irlande, Italie, USA et Malawi.

Envie d’en savoir plus?

Edition: Hachette Books Ireland                                                       Première publication: 2013
Pages: 533 pages                                                                                                     Genre(s): Policier

Site internet de l’auteur: www.tanafrench.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s